Démarrer l’élevage de poules chez soi

Se réveiller au chant du coq, goûter des œufs ultra-frais, recycler des déchets ménagers, etc. L’élevage de poules possède bien des atouts, aussi bien écologiques qu’économiques. Il crée depuis quelques années un intérêt grandissant, sans oublier chez les urbains. Voici quelques phases à franchir afin de recevoir vos nouvelles mascottes dans les meilleurs sorts.

Bien sélectionner ses poules

Cela semble sauter aux yeux, mais il faut tout d’abord penser au nombre de volailles que l’on désire élever à la maison. Et ce, selon le temps et l’espace que l’on possède. Deux poules semblent amples dans bien des situations à lancer un élevage amateur. Elles peuvent produire en œufs une famille de trois à quatre personnes. Ne les interdisez pas d’avoir de la compagnie. 

En effet, la poule est considérée comme un animal grégaire, qui s’embête aisément lorsqu’elle ne se mêle pas avec ses semblables. Des races diversifiées peuvent vivre ensemble dans un même espace. Les poules naines (poids : centaines de grammes) s’avèrent généralement plus actives que les gros spécimens. Elles ont une plus longue durée de vie. Le coq n’est pas essentiel à la ponte des œufs. Par contre, il vous en faudra un si vous désirez des poussins.

Arranger le terrain pour les poules

Les poules ne peuvent pas habiter dans une cage ou sur un balcon. Il leur faut un véritable terrain avec des herbes. Calculez une base de 25 m2 pour un élevage de deux poules, puis additionnez 10 m2 par spécimen en plus. La hauteur de la clôture change, selon la race ainsi que leur capacité à planer (âge, poids, etc.).

Il vous faudra nécessairement un abri afin de les barricader la nuit pour les préserver des prédateurs. En effet, un habitacle en plastique ou en bois, plein de copeaux ou de paille, paraît suffisant pour faire plaisir à ces volailles.

En prendre soin

Dès que les poules ont trouvé leur nid douillet, il faut seulement en prendre soin afin qu’elles pondent des œufs parfaitement frais. Vous pouvez leur donner à manger avec un mélange spécial de graines. Ces dernières sont à distribuer à la volée ou à mettre à disposition dans une mangeoire. Elles se nourrissent également de déchets alimentaires :

  • restes de plats,
  • épluchures,
  • fanes de légumes, etc.).

Réfléchissez-y avant de placer aux ordures vos déchets alimentaires. Remarquez également que pour faire naître un poussin, il faut qu’une poule couve son œuf durant 21 jours. Et bien qu’on ait bien pris soin d’elle, votre cocotte vous tiendra compagnie durant une dizaine d’années.

Comprenez enfin que des associations suggèrent aux particuliers d’adopter des poules pondeuses provenant de l’élevage industriel. Cela leur permet d’échapper, suite à la fin de l’exercice de leur fonction, d’être tuées après seulement dix-huit mois.