Les arrêtés communautaires contre les pesticides continuent

L’aspect sanitaire des pesticides chimiques est un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre depuis quelques années. Plusieurs communes sont ainsi en croisade contre ce produit potentiellement à risque, et initient son interdiction. Beaucoup d’agriculteurs luttent pourtant en faveur de ce produit, et affirment qu’on peut s’en servir sans danger.

Des inquiétudes face au glyphosate

Les organismes génétiquement modifiés ou OGM ont d’abord été très populaires, puis la crainte s’est élevée vis-à-vis de ces aliments. Cette inquiétude s’est étendue sur d’autres domaines de la sphère alimentaire, notamment l’usage du glyphosate dans les champs. L’usage de ce produit permet en effet de garder à bonne distance les insectes qui mangent les récoltes, et qui peuvent donc nuire à celles-ci.

L’impact du glyphosate sur l’organisme humain inquiète une grande quantité de personnes. Beaucoup invitent qu’on se penche sur les possibles effets négatifs qu’auraient les aliments ayant baigné dans ce produit. Le retrait massif de ce produit hors des terrains de culture serait ainsi une bonne mesure préventive pour éviter les gros soucis de santé.

Les pesticides chimiques : tout le monde n’est pas d’accord

Les organisations écologiques comme Greenpeace sont parmi les plus fervents opposants de l’usage du glyphosate dans le domaine de l’agriculture. Leur but serait d’éviter que les gens qui consomment des produits ayant été exposés soient sujets à des soucis de santé. Parmi les risques qu’il pourrait potentiellement causer, il y a les suivants :

  • Possibles problèmes endocriniens
  • Risque de cancer
  • Et bien d’autres

Des études ont d’ailleurs prouvé qu’à une certaine dose, le glyphosate peut effectivement causer de tels soucis de santé. En revanche, un tel seuil doit être assez élevé, et la quantité qu’on peut potentiellement ingérer via une alimentation qui en contient va difficilement atteindre ce seuil. Ainsi, un risque existe, mais un tel risque est assez faible.

Les communes contre les agriculteurs

Plusieurs interdictions d’usage du glyphosate ont été levées dans diverses communes. Plusieurs associations d’agriculteurs indiquent que bannir ce produit cause des soucis au secteur, car il n’y a pas d’alternative équivalente à celui-ci. Ils utilisent comme arguments que les risques sont trop faibles pour que des problèmes massifs aient lieu, ce qui n’a d’ailleurs jamais été le cas.

Cela n’empêche pas les communes de continuer à militer pour pouvoir interdire ce produit en particulier. Des mesures pour que ce pesticide ne puisse plus être circuler sont ainsi entamées par plusieurs mairies françaises. Pour beaucoup d’entre elles, les partis verts sont arrivés au pouvoir, ce qui explique cette prise de position face à ce produit. Pour ce qui est de la légitimité de l’usage de ce produit, il n’y a encore rien de concret qui puisse être dit, et il ne reste qu’à attendre.