Les idées fausses qui perdurent sur le nucléaire

Les recherches portant sur les énergies peinent à trouver des solutions pour éviter l’usage des ressources comme le charbon. Les ressources comme le nucléaire sont craintes en raison de leurs potentiels effets sur la nature. Pourtant, c’est là une des alternatives énergétiques qui pourraient résoudre bien des problèmes pour la planète.

Les vulgarisateurs scientifiques défont les mythes

À notre époque, on a l’opportunité d’avoir des plateformes en ligne où on peut profiter directement des efforts de vulgarisation des scientifiques spécialisés dans leurs domaines particuliers. Le nucléaire est un des sujets qui remonte en ce moment pour ce qui est de sa viabilité, ainsi que de son potentiel mal exploité. Hormis les très rares incidents massifs ayant eu lieu ces dernières décennies, le nucléaire est une source d’énergie hautement viable.

Elle ne va pas générer de production de carbone massif comme les usines de charbon qui servent pour le chauffage. Aussi, les vulgarisateurs portent l’attention sur les mesures prises pour faire en sorte que cette énergie soit des plus dénuées des risques. D’après ceux-ci, la peur du nucléaire ne serait pas tellement fondée, et de plus en plus d’avis vont tendre vers cette direction.

Les alternatives écologiques ne sont pas tellement viables

Des organisations comme Greenpeace vont être de fervents opposés du nucléaire, et ceux-ci évoquent les impacts d’un potentiel accident nucléaire. En contrepartie, ces associations vont largement mettre en avant les alternatives renouvelables qui sont actuellement disponibles, dont :

  • L’énergie solaire
  • Les éoliennes
  • L’énergie géothermique

Si l’énergie géothermique est effectivement intéressante, ses deux congénères le sont bien moins. Ces sources d’énergie sont dites intermittentes, car elles ne peuvent pas générer de l’électricité en continu. Les éoliennes sont encore plus problématiques, car la question de leur recyclage est réellement problématique. Ces sources d’énergie pourraient ainsi causer plus de dommages à la nature que le contraire.

Des effets néfastes de l’arrêt du nucléaire

Des pays comme l’Allemagne ont depuis quelques années initiées progressivement leur dénucléarisation, et les centrales nucléaires sur place ont une à une été fermées. Dans ce pays en particulier, les conséquences ont été rapides et assez désastreuses. En premier lieu, leur production de CO2 a grandement augmenté, car ils ont dû remettre en fonction des générateurs électriques qui fonctionnent au charbon.

Ensuite, leur achat d’électricité au-delà de leur frontière a également atteint des sommets, car leur production ne suffit plus pour leurs besoins. Si plus de pays en Europe prennent la même direction que l’Allemagne, ce serait une grande catastrophe environnementale. Pourtant, il semble que la crainte du nucléaire soit encore bien présente. De plus en plus de personnes tâchent ainsi de mieux faire comprendre au grand public que le nucléaire est plus bénéfique qu’il n’est nuisible.